Les Jardins Mosaïque inaugurés au Manoir Sacré-Coeur | 31 juillet 2018 | Article par Véronique Demers

Une partie de l’équipe des bénévoles des Jardins Mosaïque, enjolivant la cour arrière du Manoir Sacré-Coeur.

Crédit photo: Véronique Demers

Les Jardins Mosaïque inaugurés au Manoir Sacré-Coeur

C’est par une belle journée ensoleillée que le groupe de bénévoles des Jardins Mosaïque et des résidents du Manoir Sacré-Coeur ont passé une partie de l’après-midi, le dimanche 15 juillet dernier, à inaugurer les Jardins Mosaïque.

Une belle façon d’enjoliver la résidence pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes du quartier Saint-Sauveur, mais aussi de permettre le mélange des générations et d’offrir de la compagnie aux résidents.

Le petit Noah a été un vrai rayon de soleil pour l’une des résidentes du Manoir Sacré-Coeur.
Crédit photo: Véronique Demers

« Il y a des résidents qui n’ont pas de familles. Pour eux, c’est leur seule visite. Ça amène plus de vie dans notre milieu et il y a des liens qui se créent. Les bacs de fleurs et de plantes sont aussi à leur hauteur; ils peuvent voir l’évolution, sentir, et toucher. C’est un plus, une stimulation pour nos gens qui ont de troubles cognitifs », affirme Josée Gagnon, propriétaire du Manoir Sacré-Coeur.

Comité communautaire

« L’an dernier, on a formé un comité communautaire, dont l’objectif était de créer des activités pour bâtir des liens avec la communauté. Ça venait de soi de faire quelque chose avec le Manoir Sacré-Coeur, qui est notre voisin. L’idée du Jardin est venue l’an dernier, où on l’a essayé en projet-pilote. (…) Quand j’ai travaillé comme préposée aux bénéficiaires, j’ai pu voir le mode de vie des personnes âgées dans les résidences, souvent seuls, sans activités, peu ou pas de visite. Ça m’a influencée dans le choix de l’activité, c’est certain », explique Josée Deschênes, coordonnatrice des Jardins Mosaïque.

Josée Deschênes et Jessie Vallée, coordonnatrices des Jardins Mosaïque, situés dans la cour arrière du Manoir Sacré-Coeur. 
Crédit photo: Véronique Demers

La coordonnatrice des Jardins Mosaïque collabore avec Jessie Vallée, également coordonnatrice du projet.

« On amène quelques résidents pendant la période de louange, le dimanche matin à l’église, mais on voulait rejoindre d’autres résidents aussi. La propriétaire du manoir nous a fourni le budget et on s’est occupé de l’achat, l’installation et la gestion. Notre jardin a motivé la propriétaire a améliorer l’état des platebandes de son terrain, avec l’ajout de plantes », détaille Mme Deschênes.

L’équipe des Jardins Mosaïque – du nom de l’Église communautaire Mosaïque, voisine du Manoir – souhaite poursuivre le projet d’année en année, tant que cela sera possible.