Un arrêt à La Station du Fonds d’emprunt Québec | 18 juin 2018 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: La Station Québec

Un arrêt à La Station du Fonds d’emprunt Québec

Le Fonds d’emprunt Québec et ses nouveaux espaces de coworking, La Station Québec, logent depuis le 1er mai au Kaméléon, à la limite du quartier Saint-Sauveur, coin Langelier et Charest Ouest.

Localisé auparavant à la Maison de la coopération, dans Saint-Roch, le Fonds d’emprunt Québec occupe désormais les trois quarts du rez-de-chaussée de l’immeuble Kaméléon. Il s’agit d’une étape majeure pour souligner avec fierté ses 20 ans. L’acquisition de ce vaste espace était rendu nécessaire pour l’ajout de nouveaux services, principalement La Station Québec, coworking à la disposition d’entrepreneurs qui démarrent dans des domaines aussi diversifiés que l’alimentation, l’artisanat, l’employabilité, le vêtement ou le design graphique, à titre d’exemples.

Stimuler les liens d’affaires

L’espace de coworking ensoleillé de La Station Québec s’ouvre sur le boulevard Charest Ouest. Du côté de la rue d’Argenson logent le siège social du Fonds d’emprunt Québec et les bureaux des travailleurs autonomes, lesquels bénéficient d’une toute aussi grande fenestration qui donne sur les arbres en arrière du Kaméléon.

« Le coworking est un milieu propice pour établir des liens d’affaires, et c’est dans la mission du Fonds d’emprunt Québec », souligne son directeur général, Aina Rakotoarinivo. Une mission, tient-il à rappeler, qui est d’accompagner, de former et de financer des personnes ayant des projets d’entreprise, mais qui ont des difficultés à accéder à un financement traditionnel ou à de l’accompagnement.

« Imaginons deux entrepreneurs : l’un en design graphique, l’autre qui conçoit des sites Web. En échangeant dans notre cuisine, nos espaces lounge, ils se découvrent des atomes crochus et vont chercher ensemble des contrats. Tout en respectant les besoins de chacun, nous souhaitons que nos utilisateurs créent des liens d’affaires. C’est pour ça que nous avons travaillé fort pour obtenir ces espaces stimulants. L’idée, c’est que ces gens-là se créent une communauté et développent des projets ensemble, cela, sans nécessairement passer par le Fonds d’emprunt », illustre le directeur.

Seulement l’an dernier, une centaine de micro-entreprises ont pu bénéficier des services du Fonds d’emprunt Québec.

À la portée des petits entrepreneurs

La Station Québec offre différentes options de location, dont l’une pour la modique somme de 10 $ par jour. Entre autres commodités, les micro-entreprises ont accès à internet haute vitesse, à une imprimante, à des casiers, à des cabines d’appels, à une salle de rencontre et à la terrasse sur le toit du Kaméléon. Et elles n’ont pas à se soucier de l’ameublement, qui leur est fourni.

« Nos clients sont directement en contact avec nos conseillers du Fonds d’emprunt, et nous leur organisons aussi des événements », explique le directeur. Il estime que la capacité d’accueil de La Station Québec est de 50 à 55 travailleurs autonomes. « Notre objectif pour la première année d’opération est de louer 55 % de nos locaux pour rentabiliser l’espace. »

Aina Rakotoarinivo souligne au passage le voisinage de La Ruche, qui vient également tout juste de s’installer au Kaméléon. « On désirait aussi travailler avec La Ruche, puisque nous avons des liens de complémentarité avec le micro-financement. »

Précisons enfin qu’il ne reste que trois locaux commerciaux disponibles au rez-de-chaussée de l’immeuble à vocation mixte du Kaméléon, dont les logements sont maintenant tous vendus.

Fonds d’emprunt Québec / La Station Québec
20, boul. Charest Ouest, bureau 102
418 525-0139