Un citoyen de Saint-Sauveur veut mettre en valeur le parc de la Côte Sauvageau | 15 novembre 2017 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Verdir et Divertir

Un citoyen de Saint-Sauveur veut mettre en valeur le parc de la Côte Sauvageau

Un résident du secteur longeant le coteau Sainte-Geneviève, Florent Tanlet, souhaite mieux mettre en valeur le parc de la Côte Sauvageau, près de l’escalier Colbert, de concert avec les résidents du quartier.

Un peu délaissé, le parc de la Côte Sauvageau, au coeur de la bande de forêt urbaine qui traverse plusieurs quartiers, pourrait être mieux aménagé et entretenu afin de devenir un espace agréable pour les citoyens de Saint-Sauveur. Cette prémisse a inspiré Florent Tanlet, qui veut s’adjoindre la collaboration d’autres résidents du quartier ainsi que d’organismes. À cette fin, il souhaite qu’une consultation populaire puisse avoir lieu, avec l’appui du conseil de quartier de Saint-Sauveur, qu’il sollicite.

Pétanque, bancs, jardinage, art public

Bancs, terrain de pétanque avec cabanon sécuritaire pour ranger les boules – même des boules en plastique pour les plus petits – bacs de végétaux pour jardiner, peut-être une ruche, de l’art font partie des idées lancées. Monsieur Tanlet imagine une placette de proximité, à la disposition des résidents et familles du quartier, un projet qui respecterait la quiétude des voisins. Comme il y a une grotte et une statue sur une petite portion du terrain appartenant à la paroisse Saint-Sauveur, il verrait aussi des éléments de mise en valeur pour ce patrimoine religieux.

Florent Tanlet sait que le parc actuel pose certains défis de cohabitation. Ses voisins ont déploré y trouver souvent des excréments de chiens et d’autres déchets. Il arrive par ailleurs que la portion où se trouve la grotte soit fréquentée par des personnes utilisatrices de drogues injectables. Mieux aménager et mieux entretenir les lieux pourrait favoriser un meilleur respect de la propreté, une meilleure cohabitation des différents usagers, une meilleure appropriation par les familles et enfants. Au-delà des aménagements, qui se concentreraient surtout dans la section plane au pied des escaliers, des corvées de nettoyage seraient aussi réalisées périodiquement dans la bande de forêt, jusqu’à la côte de l’Aqueduc.

Un projet du milieu

Florent Tanlet
Crédit photo: Suzie Genest

Un des voisins de Florent Tanlet, Gilles Laplante, avait écrit une lettre parue dans Le Soleil en fin d’été, car il se préoccupait de l’entretien du parc de la Côte Sauvageau et de ses arbres. Par son intermédiaire, monsieur Tanlet a rencontré Verdir et Divertir, organisme de Saint-Roch qui depuis 2016 étend au parc sa lutte à la renouée du Japon, une espèce exotique envahissante. Monsieur Tanlet a discuté avec cet organisme. Il a par ailleurs rencontré Nature Québec, qui à travers l’initiative Milieux de vie en santé pourrait s’impliquer dans un partenariat avec les citoyens pour l’aménagement du parc de la Côte Sauvageau. Le résident de Saint-Sauveur compte aussi parmi les membres d’un groupe Facebook rassemblant des personnes préoccupées par le côteau, en Haute et Basse-Ville.

Monsieur Tanlet compte continuer à tisser des liens, avec la Ville de Québec, les résidents, le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur, mais aussi avec des entreprises et commerces. Il invite les personnes intéressées par le projet à le joindre par courriel à florenttanlet@gmail.com