Rien ne se perd s’installe dans Saint-Sauveur | 1 août 2017 | Article par Myriam Nickner-Hudon

Crédit photo: Myriam Nickner Hudon

Rien ne se perd s’installe dans Saint-Sauveur

Quelques semaines après le départ de Cœur de Loup, le mini local de la rue des Oblats accueille maintenant l’entreprise Rien ne se perd et sa propriétaire Émilie Côté.

Un local à fonctions multiples

À proximité de la caserne de pompiers de Saint-Sauveur, l’endroit sert d’atelier pour des projets de revalorisation de meubles usagés. Émilie peut décaper, réparer, repeindre et bricoler à sa guise dans son nouvel espace de travail, après avoir longtemps partagé un atelier dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste.

Son objectif est que le local devienne un lieu d’échange et de partage pour les amateurs de DIY. Elle invite les gens à venir s’inspirer sur place, à développer leurs idées et en apprendre davantage sur les techniques de bricolage et de décoration. On pourra aussi y acheter des produits comme les peintures Colorantic faites à base de craie, non toxiques, qui adhèrent à toutes sortes de surface.

Le côté boutique met de l’avant des produits faits localement ou de manière responsable. On y retrouve des créations, des décorations, des accessoires, des œuvres d’art pour embellir son chez-soi. On y vend entre autres des jolies poignées de porte personnalisées fabriquées de manière écoresponsable. Elles peuvent embellir une vieille commode, un placard ou servir à suspendre des bijoux. Émilie crée aussi des poignées sur commande à partir de nos idées de design.

Pour le moment, l’offre est encore limitée; Émilie adaptera sa marchandise selon les suggestions de collaborateurs et les préférences de la clientèle. Elle veut que le local serve aussi de plateforme pour mettre de l’avant les produits d’autres entrepreneurs avec des collections en édition limitée.  D’ailleurs, une collaboration est née entre Émilie et Si les objets pouvaient parler.

La passion de créer et d’entreprendre

Autodidacte, passionnée par le bricolage et la déco, Émilie débute en modifiant des meubles dans ses temps libres. C’est une excellente façon de décrocher du travail et d’explorer sa créativité, en expérimentant d’un projet à l’autre. Elle découvre sa passion en ligne et dans les magazines.

Émilie devient très active sur les réseaux sociaux et dans la communauté DIY. Elle se fait connaitre sur différentes plateformes comme Etsy, Instagram et Facebook, où elle partage son expertise, offre des conseils, montre ses coups de cœur ou ses projets en cours. Voyant l’engouement du public pour ses créations, Émilie démarre son entreprise en janvier 2016. Comme les affaires vont bien, la jeune entrepreneure décide de se préparer à se consacrer à son projet à temps complet. Au printemps 2017, elle complète une formation en lancement d’entreprise au Fonds d’emprunt, trouve des outils et structure sa démarche.

Son but est que Rien ne se perd évolue vers une entreprise d’économie sociale. Elle souhaite produire des accessoires déco écoresponsables tout en employant des personnes aux prises avec des difficultés d’intégration au marché du travail. Celle qui donne quelques cours à La Patente aimerait aussi en proposer cet automne à son atelier.

Le potentiel derrière…

À la base, Émilie avait étudié en technique de travail social et surtout travaillé dans le milieu communautaire avec les femmes, les jeunes et les sans-abri. Tranquillement, elle a fait des liens entre ce travail et ses projets. Sur le terrain, en aidant les autres à surmonter leurs difficultés, elle mettait en valeur leur capacité à changer leur vie de manière positive. Chaque personne, chaque objet a son histoire. Pour révéler tout le potentiel d’une personne en difficulté ou d’un meuble en manque d’amour, il faut de la curiosité, de la persévérance, de la créativité.

Pour conserver le souvenir de ce passage d’un état à un autre, Émilie veut ajouter des étiquettes signatures aux meubles restaurés. Elles serviront de certificat d’authenticité, pour inscrire un message ou montrer quelques indices sur les anciens propriétaires.

Rien ne se perd est ouvert les jeudis et vendredis de 11 h à 17 h durant la saison estivale. On peut également visiter ou contacter Émilie via sa boutique Etsy ou ses profils Instagram et Facebook.

Rien ne se perd
609 ½ des Oblats (coin Aqueduc)
418 554-4865