<em>Les Emboîtés</em> : improvisation et apprentissage | 2 novembre 2017 | Article par Anne-Christine Guy

Crédit photo: Shadel Lapierre

Les Emboîtés : improvisation et apprentissage

Vendredi dernier, le Petit Théâtre de Québec accueillait Les Emboîtés, théâtre spontané. Ces soirées d’improvisation interactives et éducatives, à l’initiative de François Guillaume Leblanc et Nicolas Drolet, seront présentées chaque mois. Je suis allée voir la première.

Spectacle commenté en deux  parties

Dès son arrivée au Petit Théâtre de Québec, le public est invité à participer au spectacle à venir. À l’entrée, on nous demande d’inscrire sur des coupons personnages, lieu, émotions et thème. Les suggestions du public seront utilisées tout au long du spectacle. Aussi, les personnes intéressées à performer peuvent déposer leur nom dans une boîte pour le tirage qui aura lieu dans la deuxième partie du spectacle.

La première partie est jouée exclusivement par les deux acteurs. La scène est décorée sobrement de boîtes de carton, clin d’oeil au titre du spectacle et outil utile aux improvisations. Les acteurs, agiles, ont une belle une chimie. Le jeu très physique de Francois-Guillaume Leblanc est impressionnant à regarder. Les thématiques suggérées par le public sont drôles, parfois surprenantes; ce qui en ressort est fort intéressant. Entre chaque improvisation, les acteurs expliquent.

Pour la seconde partie, le public est invité à monter sur scène. Bien que seulement trois spectateurs aient donné leur nom pour jouer, la participation de personnes nouvelles amène une fraîcheur et un rythme nouveau au spectacle. Les joueurs divisés en deux équipes, nous avons droit à des improvisations comparées et des périodes de jeu plus longues. Les improvisateurs issus du public tirent très bien leur épingle du jeu. Tout le monde semble à l’aise de jouer les uns avec les autres, on pourrait même croire que Nicolas Dolet et sa nouvelle coéquipière ont déjà joué ensemble!

D’atelier scolaire à spectacle

Le spectacle des Emboîtés a d’abord été créé par François-Guillaume Leblanc et Nicolas Drolet pour les réseaux scolaires. Les deux acteurs se présentaient dans les écoles et offraient une formation aux jeunes, qui ensuite avaient droit à un spectacle d’improvisation commenté et pouvaient aussi participer. Riche de cette expérience, le duo a proposé au Petit Théâtre de Québec de reprendre la formule.

Si le premier portait sur l’improvisation en général, abordant entre autres la construction d’un personnage en montrant « comment ça marche l’écoute », les prochains spectacles auront des thématiques plus précises. Le spectacle de vendredi soir était, selon moi, un exercice intéressant pour les néophytes et aspirants improvisateurs. Toutefois, les interventions éducatives auraient pu être regroupées pour donner un meilleur rythme au spectacle. Je suis tout de même très curieuse de voir comment vont se déployer les prochains spectacles avec une thématique un peu plus pointue.

Afin de créer une expérience similaire à celle présentée dans les écoles, Les Emboîtés ont l’intention de développer une série d’ateliers qui seront offerts la veille du spectacle mensuel. Pour les personnes intéressées par l’improvisation mais qui ne sont pas prêtes à se joindre à une ligue, cette expérience peut être fort enrichissante. De plus, les deux joueurs et formateurs ont déjà une solide expérience derrière la cravate.

Les dates des prochains spectacles des Emboîtés ne sont pas encore annoncées, mais je vous conseille de suivre ce projet qui risque de devenir de plus en plus intéressant. Surveillez la programmation du Petit Théâtre de Québec !