Un jour de tempête sous le dôme du Stade Canac | 14 décembre 2017 | Article par Jean Cazes

Le dôme du Stade Canac. 12 décembre 2017.

Crédit photo: Jean Cazes

Un jour de tempête sous le dôme du Stade Canac

Comme en plein été malgré la tempête de neige, la surface synthétique du Stade Canac grouillait d’activités lors de notre visite, mardi, sous le dôme mis en place cet automne.

La spectaculaire structure soufflée complète le réaménagement du stade de baseball amorcé en novembre 2016. Désormais, le stade des Capitales et des Diamants de Québec est utilisable à l’année – « pour les 20 prochaines années », avaient affirmé les représentants de l’OBNL Complexe de baseball Victoria à l’inauguration du dôme le 13 octobre.

Le plus haut au pays pour le baseball

Réalisé au coût de 1,2 million $, « le dôme du Stade Canac est le plus haut au Canada pour permettre la pratique du baseball », souligne Anne-Marie Nappert, porte-parole des Capitales de Québec.

D’une hauteur de 24 m, l’imposant dôme de 70 m par 70 m couvre les trois quarts de la surface de jeu. Quatorze câbles d’acier assurent sa stabilité aux points d’ancrage de la base de béton camouflée sous la surface synthétique. Il avait mardi des allures de base de recherche polaire au coeur du blizzard.

« C’est notre première tempête aujourd’hui, un bon test ! On voit bien que la neige s’accumule sur les côtés, car la pente du dôme a été calculée en conséquence. Une autre de ses caractéristiques particulières est sa double toile séparée par une couche d’isolant. En raison de la tempête, on a réglé aujourd’hui la température à 24 degrés Celsius pour aussi faire fondre la neige, alors qu’en général, elle est d’environ 19 degrés Celsius. La soufflerie comprend aussi une sortie d’air afin d’équilibrer la pression pour maintenir le dôme », explique Anne-Marie Nappert.

Pour la collectivité

Chaque semaine, 3 000 citoyens peuvent maintenant profiter des nouvelles installations du stade, que les Capitales occupent aussi de 12 % à 15 % du temps.

Toutes les plages horaires de jour, en semaine, sont utilisées, comme en ce moment pour les jeunes du programme sport-études des Canonniers de Québec. Trois soirs en semaine et les samedis sont réservés au baseball. Pour la population, c’est l’Ultimate Frisbee les dimanches et le soccer les lundis et mardis soirs. Le dôme peut aussi être aménagé pour d’autres sports, comme le kinball, le volleyball, et nous l’avons aussi réservé pour des partys de Noël ! »

C’est à la fin avril que le dôme sera démonté puis remisé jusqu’à la prochaine saison octobre, conclut Anne-Marie Nappert.

Il faudra un peu plus d’une semaine pour réaliser cette opération assez complexe. Il faudra d’abord vider le dôme de son matériel, décrocher les lumières, etc. Mais ça ne prendra qu’une heure pour le désouffler ! Tout l’ensemble, incluant 300 rouleaux d’isolant, sera entreposé jusqu’à la prochaine saison dans des camions usagés sur l’une des cours de Canac, un super partenaire !

Lire le billet précédent