Une belle nouvelle année pour le Griendel | 21 décembre 2017 | Article par Dominic Champagne

Crédit photo: Dominic Champagne

Une belle nouvelle année pour le Griendel

Le Griendel fêtait son deuxième anniversaire le 21 octobre, et on peut maintenant affirmer sans gêne que la microbrasserie de la rue Saint-Vallier Ouest a changé la dynamique du quartier Saint-Sauveur. Bonne nouvelle pour le Québec, la microbrasserie recevra ses propres cuves vers le mois de mars et son encaneuse, l’an prochain, ce qui lui permettra d’exporter sa bière aux quatre coins de la province.

Les nouvelles cuves proviendront de la micro À la Fût en Mauricie. Celle-ci s’est équipée d’un nouveau système de brassage pour son dixième anniversaire. Les cuves de Saint-Tite déménageront sur la rue Saint-Vallier Ouest, dans un local qui servait d’entrepôt et qui m’était insoupçonné derrière le bar. L’équipe du Griendel s’est investie physiquement et financièrement pour terminer l’aménagement de cet espace qui accueillera le système de brassage.

Martin Parrot, copropriétaire, est aussi le président de la SDC Saint-Vallier. On sent que son mandat le stimule. Deux des associés du Griendel habitent le quartier, le troisième se laissera peut-être convaincre de déménager dans Saint-Sauveur. Ils collaborent avec les organismes d’ici et ils sont aussi très fiers de leur murale qui présente le clocher de l’église voisine et les environs. La murale a été peinte et conceptualisée par Le Coin Créatif.

La clientèle du Griendel se compose aussi bien de jeunes de 25 à 40 ans que de retraités, de travailleurs du secteur, de gens dont la famille habite le quartier depuis des générations. Martin Parrot s’en réjouit :

Le Griendel est représentatif d’ici. On est là pour appuyer le quartier, pour nous, c’est important d’aider.

Saint-Sauveur ou saint-saveurs?

Quand on mange au Griendel, on ne sait trop qui des burgers, de la poutine, de la salade ou des tartares sortent le plus souvent. Le rythme des commandes est impressionnant! Je vous conseille pour ma part le tartare de boeuf bien relevé, un délice. Le chef des cuisines Raphaël Laroche, qui a travaillé à la rôtisserie OS, saura vous surprendre. D’ailleurs, un tout nouveau menu d’hiver verra le jour en janvier.

Quatre bières collaboratives

Depuis deux ans, donc, le Griendel brasse sa bière ailleurs, souvent en collaboration avec d’autres microbrasseries. Sur les six bières que j’ai essayées, je vous en présente quatre, juste pour faire connaissance.

9. ## St-Raille

Elle fut brassée à Saint-Tite en hommage aux nombreuses railles de train du quartier Saint-Sauveur. « Rye » veut également dire seigle en anglais. Cette bière est un assemblage de St-So (#2) et de saison Bret vieillie en barils de chêne un an. Rafraîchissante, elle a un côté rustique de fond de grange. Elle goûte le caramel, les épices et les fruits rouges.

4. Immanescence

C’est une New-England IPA rafraîchissante, sans trop d’amertume et sans fla-fla. Brassée à La Barberie, c’est celle que je m’offre le plus souvent là-bas. Elle peut se boire en toute occasion, sur une terrasse ou sur un banc de neige. Elle est magnifique, à la hauteur de sa robe distinguée.

14. 255-

Elle tire son nom des 255 kilomètres qui séparent le Griendel de la brasserie Harricana sur la rue Jean-Talon à Montréal. Les amateurs de bières sûres adoreront. Je me suis fait à l’idée après la troisième gorgée. C’est une Roggengose. Roggen = seigle. Gose = acidulée et salée. J’aurais aimé en savoir plus sur l’histoire de la brasserie Harricana, mais je ne trouve pas d’informations sur leur site Internet.

13. # Prospero

Mon coup de coeur. Je ne suis pas le seul à l’aimer, c’est un peu le chouchou des adeptes du Griendel. D’ailleurs, les gars ont dû refaire récemment un brassin de cette bière qui n’était plus disponible mais était très en demande. Il s’agit d’une « Foreign export stout » à 9 degrés d’alcool. Une stout qui ne va assurément pas mourir lors d’un long voyage périlleux en tonneau, dans des vagues aussi orageuses et noires que sa robe. Longue en bouche, son petit goût confortable vous fera passer à travers n’importe quelle tempête. Je n’ai pas noté de goût de café, si je me rappelle bien…

On brasse ce printemps !

J’ai bien hâte de goûter aux premiers brassins concoctés sur place ce printemps. La production des canettes de 500 ml et sa distribution devraient débuter en 2019. Le nouveau menu d’hiver s’en vient. Les activités, les conférences, les dégustations et autres événement sont nombreux, et on les retrouve à l’agenda Monsaintsauveur sur la page du Griendel.

Bonne année brassicole à tous !

Griendel Brasserie artisanale
195 rue Saint-Vallier Ouest
581 742-2884