150e de la paroisse Saint-Sauveur : visite de l’exposition patrimoniale

Dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la paroisse Saint-Sauveur, la population est invitée cette année à toutes sortes d’activités entourant l’église. L’une d’elles, une exposition sur le patrimoine religieux et l’histoire de la vie paroissiale, est offerte les samedis et dimanches dans une salle du presbytère, depuis le 9 septembre et jusqu’au 1er octobre.

Beaucoup d’objets, beaucoup de souvenirs

Réalisée sous la direction du père Jacques Letarte, l’exposition est installée dans la salle Victor-Lelièvre OMI du presbytère de l’église Saint-Sauveur. L’entrée se trouve sur la rue des Oblats, on accède à l’exposition après avoir traversé la grande sacristie. Une visite peut durer facilement plus d’une heure si vous lisez tous les panneaux et faites le quiz. Au final, avec des ressources limitées et très peu d’expérience en muséographie, l’équipe a réussi à concevoir une exposition intéressante mais un peu surchargée. Il faut cependant saluer le caractère rassembleur de l’initiative. Elle a a permis à des citoyens dont l’histoire, le patrimoine ne sont pas pas toujours représentés dans les expositions de les raconter, les mettre en valeur.

Il y a donc beaucoup de choses à voir dans la salle paroissiale. On retrouve toutes sortes d’objets liturgiques reliés à l’église Saint-Sauveur ou des objets provenant des anciennes paroisses du secteur (Notre-Dame-de-Grâce, Sacré-Cœur, Notre-Dame-de-la-Pitié ou Saint-Joseph). Le parcours de l’exposition est divisé en différentes sections thématiques. En entrant dans la salle, on peut entendre des extraits du film Les Plouffe qui nous transportent à une autre époque.

Dans l’exposition, les panneaux d’information portent sur l’architecture, le développement de la paroisse, l’histoire de la communauté oblate ou la vie de quartier avec les commerces de proximité, les loisirs et les organismes communautaires. Les vitrines et les surfaces contiennent certains artéfacts et objets qui rappelleront des souvenirs à beaucoup de gens. Dans le cas de la section avec les habits, on aura plutôt envie de sourire et de s’amuser en essayant des costumes utilisés autrefois pour les cérémonies.

La salle est remplie de tentures et bannières de procession qui servaient dans les cérémonies et lors de fêtes religieuses comme l’Assomption. Elles sont grandes, colorées et ornées de toutes sortes de texte, d’images peintes, de broderies et de garnitures.

Un bâtiment en évolution

Pour les plus jeunes qui n’ont pas grandi dans cette culture catholique pratiquante, il serait intéressant de visiter l’exposition avec un grand-parent qui pourrait expliquer les images, les symboles et les fonctions de certains objets.

Ceux qui connaissent peu l’histoire de la Basse-Ville seront peut-être surpris de constater l’évolution de l’environnement urbain en comparant les photos anciennes avec les lieux que l’on connaît aujourd’hui. La visite permet de mieux comprendre l’impact des Frères Oblats dans le développement de Saint-Sauveur et d’apprécier la résilience des habitants qui ont dû rebâtir leur communauté après le passage d’incendies majeurs. L’intérêt soulevé par les interventions en cours sur le clocher de l’église Saint-Sauveur porte à croire que les habitants sont encore aujourd’hui très attachés à ce bâtiment emblématique de la Basse-Ville.

L’exposition en cours est le résultat du travail de nombreux bénévoles et de partenaires du milieu culturel. Le Musée de la mémoire vivante de Saint-Jean-Port-Joli et la direction des Archives de la Ville de Québec ont contribué au contenu en fournissant des archives et des témoignages. Le soutien financier de la Caisse Desjardins de Québec a permis de faire fabriquer des panneaux informatifs de type « roll-up », ce qui permettra de les exposer facilement à d’autres endroits

Que vous soyez curieux, amateurs de culture matérielle, d’histoire de l’art ou d’architecture, l’exposition patrimoniale au presbytère de l’église Saint-Sauveur mérite une petite visite. Le personnel de l’église vous accueille chaleureusement les samedis et dimanches de  11 h à 16 h jusqu’au 1er octobre.