50% des adultes peinent à lire

Source : Le Journal de Québec, Daphné Dion-Viens, 10 janvier 2016 

Il s’agit d’un drame qui se joue en silence. Au Québec, plus d’un adulte sur deux éprouve des difficultés en lecture. Parmi ceux-ci, 800 000 sont analphabètes et doivent faire preuve de débrouillardise au quotidien.

Richard Doyon avait plus de 50 ans lorsqu’il s’est décidé à franchir la porte de l’organisme d’alphabétisation Atout-Lire, situé sur la rue Saint-Vallier à Québec. « J’étais nerveux, j’étais pas trop confiant. Mais j’ai bien aimé ça », dit-il.Ayant doublé chacune de ses années à l’école primaire, M. Doyon s’est débrouillé pendant des années en ne sachant ni lire ni écrire. Une réalité qu’il a longtemps essayé de dissimuler.« J’ai fait rire de moi souvent, je me cachais dans un coin pour pas que ça paraisse. J’ai eu de la misère beaucoup », dit-il.Aujourd’hui âgé de 64 ans, il a fait beaucoup de progrès grâce à cet organisme communautaire du quartier Saint-Sauveur qui aide des gens à se familiariser avec les lettres et les chiffres depuis plus de 30 ans. (…)Tout l’article. À lire aussi : Atout-Lire (2 et fin). ]