Québec vu par les écrivains

Source : La Presse, Stéphanie Morin, 22 mai 2015 

Depuis des siècles, la ville de Québec inspire poètes et écrivains. Ses rues servent de toile de fond à des romans, des polars, des chansons. En compagnie de Marie-Ève Sévigny, passionnée de littérature, nous sommes partis à la découverte de cette ville d’encre et de papier.

Nous avons arpenté quatre quartiers, au rythme des mots de Jacques Poulin, Roger Lemelin, Chrystine Brouillet ou Alain Beaulieu, pour n’en nommer qu’une poignée. (…)

Saint-Roch : l’ancien et le Nouvo

Personne dans le quartier Saint-Roch n’est nostalgique du Mail Saint-Roch. Cette horreur bétonnée qui défigurait le quartier a disparu pour de bon du paysage en 2007. Mais le lieu continue de hanter les écrits de nombreux écrivains, selon Marie-Ève Sévigny. (…)

Saint-Sauveur : le fief de Lemelin

Le quartier Saint-Sauveur est intimement lié à l’écrivain Roger Lemelin. L’auteur des Plouffe y a passé les 25 premières années de sa vie. Même s’il a déménagé par la suite à Cap-Rouge, il a toujours considéré le quartier comme son vrai chez-soi, dit Marie-Ève Sévigny. (…)

Limoilou : les ruelles de Lelièvre

C’est dans les ruelles de Limoilou que l’auteur-compositeur Sylvain Lelièvre, mort en 2002, a joué aux cowboys et aux Indiens. Qu’il a fait des tours de bicycle dans le noir avec sa première blonde. Et dégusté des « cornets de crème à glace, à deux boules, s’il vous plaît ».Pour la première fois cet été, Marie-Ève Sévigny propose une promenade littéraire dans le quartier d’enfance de Sylvain Lelièvre. (…)Les Promenades sont offertes les samedis et dimanches, du 6 juin au 27 septembre. Coût: 15 $ par personne. promenade-ecrivains.qc.ca[ Tout l’article. À lire aussi : Saint-Sauveur du temps des Plouffe. ]