Plusieurs projets en vue pour Saint-Sauveur

conseil_quartier

Le Conseil de quartier de Saint-Sauveur a tenu hier sa dixième rencontre de l’année 2015. Plusieurs sujets d’intérêt pour le quartier ont été abordés, dont un intéressant projet de développement sur le boulevard Charest, que Monsaintsauveur.com vous présentera prochainement.

La conseillère municipale Chantal Gilbert a fait le point sur plusieurs projets en cours ou en démarrage dans le quartier. D’abord, la revitalisation du petit parc situé à l’intersection des rues Victoria et Napoléon est toujours sur la planche à dessins. Ce parc mal-aimé devrait bientôt retrouver un aspect plus invitant si l’on en croit la conseillère.Les travaux d’infrastructures présentement réalisés sur la rue de l’Aqueduc seront présentés plus en détails lors de la prochaine rencontre du Conseil de quartier, mais la conseillère a déjà annoncé qu’une nouvelle place publique verrait le jour dans ce secteur en 2017. Un projet-pilote d’aménagement pourrait être mis en place dès 2016, comme cela s’est fait dans plusieurs quartiers ces dernières années. À terme, la rue devrait être plus végétalisée et plus agréable pour les piétons. Plus d’informations suivront, dans un prochain billet.Le litige entre la fabrique et l’entrepreneur entourant les terrains contaminés de l’ancienne église Saint-Joseph démolie en 2012 se poursuit, donc rien ne bouge dans l’immédiat pour ce secteur du quartier à l’abandon.Bonne nouvelle pour le quartier : la vocation communautaire du Centre Edouard-Lavergne sera préservée. Cette vocation avait été menacée pendant un moment, la Ville ayant jugé par le passé que les locaux du centre constituaient des espaces excédentaires dans son inventaire immobilier. Ce n’est plus le cas maintenant, en bonne partie grâce à l’intervention de la conseillère. Si la vocation du centre est maintenue, la configuration intérieure du bâtiment devrait changer radicalement au cours des deux prochaines années. La salle multifonctionnelle, actuellement au premier étage, sera déménagée au quatrième, tandis que le premier étage sera occupé par le CPE actuellement logé dans l’ancien Centre Durocher. De 30 places aujourd’hui, le CPE devrait être agrandi à 60. Un service essentiel dans quartier aussi densément peuplé que Saint-Sauveur, surtout si on veut y attirer de jeunes familles!Enfin, la nouvelle passerelle de la rivière Saint-Charles devrait être fonctionnelle cet automne. Elle sera cependant inaugurée au printemps. Son nom : la passerelle des Trois soeurs, un rappel de la longue histoire amérindienne de la rivière.