La première maison de la culture de Québec dans Saint-Sauveur?

Consultation populaire sur une maison de la culture, Centre Édouard-Lavergne, 3 juin 2015.
Publicité

Sollicité par le Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS), le Conseil de quartier de Saint-Sauveur a tenu mercredi soir une « consultation populaire » sur la proposition d’implanter une maison de la culture dans le quartier. La consultation visait à sonder les citoyens sur trois éléments de cette proposition, soit le programme des activités offertes, sa localisation potentielle et son mode de fonctionnement.

Plus d’une centaine de citoyens se sont déplacés pour cette rencontre, qui se tenait sans l’appui de la Ville de Québec et en l’absence de représentants officiels de celle-ci. Contrairement à une consultation publique, exigée par la loi lors de certains changements aux règlements d’urbanisme ou à des documents de planification, la consultation de mercredi n’avait aucun fondement légal. Cela n’a pas empêché des dizaines de résidants de Saint-Sauveur et même d’autres quartiers de se relayer au micro afin d’exprimer leurs idées sur les activités que serait susceptible d’offrir cette maison de la culture.Bibliothèque, salle multifonctionnelle, offre de formation aux outils informatiques, lieu d’expression pour l’art et l’histoire du quartier, théâtre de marionnettes… Les idées ne manquaient pas, ni les besoins d’ailleurs, puisque contrairement à Montréal qui en possède douze, Québec ne compte actuellement aucune maison de la culture sur son territoire, comme l’a rappelé Nicol Tremblay, président du CCCQSS.Consultation populaire sur une maison de la culture, Centre Édouard-Lavergne, 3 juin 2015.Sous couvert diplomatique, le programme de la soirée n’en faisant aucune mention, cette consultation découlait évidemment des préoccupations de citoyens à l’égard de la démolition annoncée du Centre Durocher. Ce lieu, le « coeur du quartier depuis de nombreuses décennies », comme l’ont souligné plusieurs intervenants, doit laisser place à du logement social et à des locaux commerciaux au rez-de-chaussée. C’est ce projet qui est officiellement soutenu par la Ville de Québec. Des citoyens voudraient plutôt transformer le lieu en une bibliothèque et une maison de la culture – une façon, disent-ils, de préserver sa vocation publique. Interrogés à ce sujet, les intervenants de la soirée ont d’ailleurs appuyé unanimement le Centre Durocher comme étant le lieu privilégié pour implanter une telle infrastructure.Le Conseil de quartier présentera dans les prochaines semaines le rapport de cette consultation aux autorités municipales.[ À lire aussi : Avenir du Centre Durocher : nouveaux appuis publics pour une Maison de la culture. Sur le même sujet : Nouveaux appuis pour une maison de la culture de quartier. ]