Pomerleau, maître traiteur

Sur la rue des Oblats, une vitrine ornée d’une appétissante fraise trempée dans du chocolat. C’est là, au cœur de Saint-Sauveur que Pomerleau Maitre traiteur concocte ses recettes inspirées du monde entier pour régaler Québec. Rencontre avec un passionné de bonne chère, de voyages au long cours et de son quartier !

Publicité

De l’épicerie Jos Blouin à Paris

Les parents d’André Pomerleau se sont installés dans le quartier quand il était encore enfant et tenaient une épicerie de quartier à l’endroit même où leur fils a construit son entreprise. Tout a donc commencé là, chez l’épicerie Jos Blouin, lorsqu’André se passionne pour la coupe de viande. Ses parents l’envoient à Rungis près de Paris, le temple des bons produits en France, pour perfectionner sa technique. Il revient de la vieille Europe avec un projet en tête, celui de créer un service de traiteur, et un gout du voyage et de l’expérimentation culinaire qui ne le quittera plus.  Dans les années 1980, le service de traiteur n’était pas très populaire au Québec mais le téléroman les «Dames de cœur» a changé la donne. Pour la première fois, le métier de traiteur y était valorisé et devenait accessible au grand public. Avec beaucoup de travail et d’innovation, André Pomerleau a réussi à se bâtir une clientèle impressionnante.

Entrepreneur avisé et voyageur curieux

Au fil des années, l’entreprise d’André Pomerleau va se développer avec des menus originaux inspirés de ses nombreux voyages aux quatre coins du globe. Plusieurs chefs officient en cuisine, un tunisien et un japonais entre autres. Un choix visionnaire car c’est cette cuisine «fusion» qui va séduire ses clients, dont ce fameux jour de 1996 ou les premiers sushis seront servis à une réception officielle, une première à Québec. André Pomerleau a représenté les produits du Québec partout dans le monde et notamment en Asie, en mission pour promouvoir le sirop d’érable ou les canneberges. Innover, expérimenter et s’ajuster continuellement aux nouvelles tendances culinaires, voilà la recette du succès de cette entreprise selon son premier intéressé.

Le quartier gravé dans le cœur

Si l’enfant de Saint-Sauveur reste un infatigable voyageur, notamment au Cambodge où il se rend régulièrement dans le cadre de voyages humanitaires, il reste très attaché au quartier, apprécie sa mixité et sa tranquillité. Pour son entreprise où travaille aujourd’hui sa fille, il estime que la centralité du quartier est un véritable atout et il n’a jamais pensé à déménager. Homme de passion, il est également très attaché à la vie communautaire en contribuant régulièrement aux activités locales et aux diverses fêtes de quartier. Quant à la fraise trempée dans du chocolat, elle disparaitra bientôt pour un nouveau visuel; on en saura pas plus pour le moment mais André Pomerleau a probablement déjà une bonne idée pour séduire ses clients !

Pomerleau Maître-Traiteur626, av. des Oblats418 522-0603