Une galerie d’art pas comme les autres

La suite de mon billet d’hier…Lorsqu’ils ont décidé d’ouvrir cette nouvelle succursale de Planet X, Cindy et son conjoint souhaitaient y ajouter quelque chose qui la distinguerait des autres. Des amis artistes leur ont mentionné que, souvent, les galeries traditionnelles étaient un peu frileuses devant les œuvres dites érotiques. Une ou deux dans une exposition, ça allait, mais pas une exposition au complet.C’est donc de là qu’est née l’idée d’une galerie d’art – et Cindy est visiblement emballée à l’idée de donner une vitrine aux artistes, notamment ceux du quartier, que ce soit des peintres, des sculpteurs, des photographes…La première artiste à y être exposée est la peintre naïve Sophie Moisan avec son exposition LOVE. Précision : naïve, c’est pour le style de peinture, pas un qualificatif des œuvres exposées! Sophie Moisan, qui expose aussi en France et en Suisse, sera donc en vedette jusqu’en août.S’il est possible d’acheter les œuvres exposées, ce n’est toutefois pas l’objectif premier de Cindy : « On l’a fait parce que ça nous tentait! »

Coin Charest et Victoria, vraiment?

Évidemment, je voulais aussi explorer l’angle Saint-Sauveur : pourquoi s’établir ici, et pourquoi remplacer une boutique érotique par une autre?

Parce qu’on croit vraiment beaucoup au potentiel du quartier : d’ailleurs, on a acheté la bâtisse dans laquelle se trouve le commerce. Toute la vie dans Saint-Roch, ça s’en vient par ici. Et on aime aussi l’idée d’être accessible à pied, ou avec les transports en commun. »

Et j’ose la question : si le précédent sex shop a choisi de cesser ses activités, qu’est-ce qui fait croire à Cindy que son commerce pourra tirer son épingle du jeu dans le quartier?

C’était plus facile pour nous : parfois, il faut plus que des petits changements pour se renouveler. Nous, en entrant ici, on a tout refait au complet dans le local, ça a été deux mois de rénovations. On avait la possibilité de le faire, on n’était pas encore ouvert, c’était moins compliqué. »

D’ailleurs, les rénos ne sont pas totalement terminées : Cindy et son conjoint ont des plans pour rénover la façade de leur bâtiment et aménager la devanture de leur commerce cet été. En tant que résidente du quartier, je trouve que c’est très intéressant d’avoir des commerçants propriétaires qui prennent soin de leur bâtiment.Et je potine un peu : est-ce que Cindy a ses habitudes dans le quartier?

Y’a plein de petits restos que j’aime beaucoup sur Saint-Vallier, et j’aime beaucoup la Taverne Jos Dion, j’y vais régulièrement. »

Un sens des affaires certain

Propriétaire de pas moins de 5 boutiques érotiques Planet X, en affaires depuis 1997 (Cindy grimace en riant quand je lui dis que ça fera bientôt 20 ans!), il me semble qu’un sens des affaires solide doit guider le couple. Lorsque j’en fais la remarque à Cindy, elle remet immédiatement le mérite de son succès sur ses clients :

C’est vraiment la confiance que les gens nous donnent qui est à la base de notre succès en affaires. »

Même si elle est modeste, on ne peut pas ignorer le travail que doit demander la gestion de tous ces commerces. D’ailleurs, on retrouve exactement les mêmes produits d’une boutique à l’autre, seule la taille de l’inventaire varie selon l’espace disponible en boutique.Bien entendu, Planet X a également un site web à partir duquel il est possible de commander. Deux faits m’étonnent instantanément : tout d’abord, lorsque je demande à Cindy si ses ventes électroniques talonnent ses ventes en boutique, elle me répond que non, loin de là.

Le site web, c’est encore seulement une carte de visite pour nous. Pour l’instant, les gens magasinent sur le web, mais viennent dans nos boutiques pour effectuer leurs achats. Ce n’est pas rare de voir arriver un monsieur avec une impression d’une page de notre site qui nous dit Ma femme, c’est ça qu’elle veut! »

Et le plus fort, c’est que les commandes électroniques sont généralement expédiées et même reçues en 24 h – si vous avez déjà travaillé pour une entreprise qui fait du commerce électronique, vous serez aussi surpris que moi ici! Je fais remarquer à Cindy que ça prend toute une organisation : « T’as pas idée comment je suis une fille organisée dans la vie, » me dit-elle en riant.

Et Cinquante nuances de Grey dans tout ça?

En quittant, j’aperçois le fameux bouquin qui fait tant jaser ces jours-ci. Quand j’en fais la remarque à Cindy, elle éclate de rire : « C’est bien la première fois que je vends un livre qui est aussi vendu au Wal-Mart! »Et puisque vous me le demandez, oui, Cindy a remarqué une hausse des ventes de ses menottes depuis la sortie du livre!

On dirait que ça a libéré les gens un peu, ils osent davantage. »

Mon verdict?

Je conclurais en utilisant quelques qualificatifs que je ne pensais jamais utiliser pour décrire une boutique érotique : j’ai trouvé la boutique Planet X accueillante, chaleureuse et confortable. Je pourrais encore vous en parler longtemps, mais le plus simple, c’est d’aller y faire un tour vous-mêmes (avouez que vous êtes curieux)!