Un nouveau chapitre littéraire dans Saint-Sauveur

introuvables en librairieQuelques achats hivernaux dans mon sac, je sortais du magasin Latulippe lorsque j’ai aperçu des dizaines de livres dans la vitrine de l’autre côté de la rue. N’ayant pas entendu parler de librairie dans mon quartier depuis plusieurs mois, j’ai été me coller la face dans la fenêtre sans trop de subtilité pour savoir ce qui se passait là. Malgré le fait que la librairie n’était pas encore ouverte officiellement, la porte, elle, l’était, comme à chaque moment où son propriétaire, Jacques E. Bélanger est sur les lieux.introuvables en librairieLe libraire sherbrookois, qui a passé plusieurs années en Colombie-Britannique, n’en est pas à sa première page dans Saint-Sauveur. Il a eu pignon sur rue au coin Saint-Vallier et Montmagny de 2001 à 2010, puis ensuite quelques mois plus à l’est, près des Oblats en 2012. Son nouveau local, beaucoup plus spacieux, se situe maintenant au 638 rue Saint-Vallier, en face du magasin Latulippe, exactement là ou M. Bélanger espérait établir son commerce depuis plusieurs années, étant donné l’affluence de son voisin.Dans cette immense bouquinerie s’entassent près 30 000 livres de tous les styles, certains pour lecteurs en herbe, d’autres dans la langue de Shakespeare. Ce chiffre est porté à varier en raison des recherches constantes de son propriétaire afin de mieux servir sa clientèle. Au fond du local se trouvent des boîtes de livres supplémentaires, ainsi que l’atelier de Bélanger, qui aura construit environ 70 étagères lorsque tout sera installé à son goût. « C’est important d’avoir de l’espace pour que les gens bouquinent un peu sur place », précise le libraire qui garde précieusement une liste de plus de 4 000 personnes qui lui ont fait part de leurs recherches littéraires dans les dernières années. Il aime que ses clients aient des demandes spécifiques : « quand ils ne trouvent pas ailleurs, qu’ils viennent me voir », lance-t-il en montrant fièrement un livre sur l’histoire de l’Angleterre en 4 volumes recherché par quelqu’un de Colombie-Britannique il y a une bonne dizaine d’années. Jacques E. Bélanger va-t-il relancer cet ancien client? Bien sûr! Et si ses coordonnées ont changé ou s’il n’en a plus besoin, le commerçant aura tout de même réussi à trouver ce livre plutôt rare qui fera sans doute le bonheur d’un autre lecteur!Jacques E. Bélanger aime les livres depuis sa jeunesse, lui à qui on laissait parfois anonymement une boîte de bouquins devant la porte de la maison familiale. Celui qui a toujours bossé en affaires a commencé sa vie de libraire dans les marchés aux puces et aimait être considéré comme un expert, « les gens respectent le bookseller », explique-t-il. Il a toujours travaillé dans sa spécialité : les livres difficiles à dénicher ailleurs, comme l’indique le nom de son commerce Les introuvables en librairie.Sa clientèle est formée de résidents des tous les quartiers de Québec, et même de l’extérieur de la ville. Plusieurs le connaissent depuis quelques années et ont pris l’habitude de s’arrêter dans sa librairie lorsqu’ils passaient par Saint-Sauveur pour des achats de plein-air.

Dis aux gens qu’ils me le disent quand ils sont du quartier! » me demande-t-il, toujours soucieux de mieux connaître sa clientèle. « Les gens d’ailleurs le disent naturellement quand ils sont en voyage, mais pas ceux qui vivent à côté. » ajoute-t-il. Alors le message est lancé!

Pour acheter des livres rares, donner une deuxième vie à des classiques, dénicher un cadeau à bon prix ou encore vendre ou échanger ce qu’il y a dans votre bibliothèque personnelle, rendez-vous au 638 rue Saint-Vallier lors des heures régulières d’ouverture de magasin.

Les Introuvables en librairie638, rue Saint-Vallier Ouest418 524-2634