Un débat de qualité

Collaboration spéciale – André Houle (Monsaintroch.com) Le Comité des citoyens de Saint-Roch et le Comité des citoyens et citoyennes de Saint-Sauveur ont fait front commun pour organiser, le mardi 15 octobre, une soirée électorale. En présence des deux candidats, Chantal Gilbert d’Équipe Labeaume et Jean-Yves Roy de Démocratie Québec, le débat était arbitré par Marc De Koninck. Le tout était présenté au Tam Tam Café du boulevard Langelier. Un lieu bien choisi puisqu’il se trouve justement sur la ligne de démarcation des deux quartiers concernés. Rappelons qu’en vertu d’un nouveau redécoupage électoral, le district municipal s’appelle maintenant Saint-Roch/Saint-Sauveur.Au sujet de la formule du débat, chacun des deux candidats avait l’opportunité de répondre tour à tour à deux types de questions : celles préparées par les organisateurs et celles des citoyens présents sur place. Parmi les questions préparées : Comment voyez-vous le futur développement de la place Jacques-Cartier et de la bibliothèque Gabrielle-Roy ? Monsieur Roy se préoccupe de l’impact d’un nouvel édifice en hauteur. Pour madame Gilbert, Gabrielle-Roy doit être la bibliothèque centrale de Québec. Elle rappelle que le projet, dans son ensemble, fera l’objet de nombreuses consultations. Une question du public : avez-vous des plans d’action pour résoudre les problèmes de circulation sur la rue Arago ? Pour la candidate d’équipe Labeaume, les futurs radars mobiles devraient permettre de résoudre ce type de problématique. Le candidat de Démocratie Québec, lui, estime qu’il y a dans le Plan de mobilité durable des incitatifs pour le transport en commun pour diminuer la circulation automobile.Dans un deuxième bloc de questions préparées, comment pallier l’éventuelle démolition du centre Durocher ? Pour monsieur Roy, ce dossier est vu comme une perte de services. Pour Madame Gilbert, le centre Mgr Bouffard prendra le relais du centre Durocher. Ce dernier sera démoli, la volonté de la Ville serait de faire sur le terrain du logement social et un centre de la petite enfance. Parmi les autres questions : êtes-vous favorable à l’inclusion d’un minimum de 30 % de logement social dans tout nouveau projet de construction ? Jean-Yves Roy est très favorable à cette mesure. Chantal Gilbert souligne qu’on ne peut pas faire du logement social partout. Elle ne trouve pas cette idée de 30 % pertinente.Il y avait une question aussi sur l’avenir du centre récréatif Saint-Roch. Pour Madame Gilbert, il est vétuste et coûteux à rénover. Comme alternative, un nouveau centre de type YMCA serait construit à proximité du parc Victoria. Pour Monsieur Roy, il trouve que ce nouveau centre serait situé un peu loin pour les gens du quartier. Il opterait plus pour une mise à niveau du centre Saint-Roch.En terminant, il convient de souligner, en présence d’une bonne foule, l’excellente prestation du modérateur. Les deux candidats étaient bien préparés et démontraient une excellente connaissance de leur district. Une conclusion s’impose : il est toujours possible de tenir un débat électoral intelligent en s’éloignant du cynisme ambiant des citoyens envers la politique. Une expérience à renouveler.Un autre débat est d’ailleurs organisé le mardi 22 octobre avec les candidats du district Limoilou. Ça se tient au Bal du Lézard à 18 h 30.