Nos églises : que vont-elles devenir?

Le 19 février dernier se tenait une assemblée publique au Centre Durocher. Le sujet? L’avenir des églises Saint-Sauveur et Sacré-Cœur.Depuis le début de 2012, trois rencontres de consultation ont eu lieu avec environ 80 personnes sur l’avenir de ces deux églises, dont le Conseil de Fabrique Saint-Sauveur a la charge.Un grand nombre de paroissiens s’étaient réunis pour l’assemblée publique du 19 février, se sentant interpellés et soucieux. Il fut ainsi annoncé que l’église Saint-Sauveur sera conservée comme lieu principal de culte et que l’église Sacré-Cœur sera vendue.Pourquoi vendre Sacré-Cœur? Parce que moins d’événements y sont célébrés qu’à Saint-Sauveur (peu de mariages, environ 10 baptêmes et 80 funérailles par année), parce que sa construction est plus récente (1968) et qu’elle peut ainsi mieux se transformer, parce qu’elle fut bien entretenue et, par le fait même, que sa valeur marchande est plus considérable.Ah non… Encore un patrimoine architectural perdu, encore une interminable démolition qui s’en suivra de la construction de condos? Détrompez-vous, car cette fois, les citoyens y ont posé leurs conditions :

  1. Le futur projet se devra d’avoir un usage communautaire.
  2. Un lieu de culte pouvant recevoir 150 fidèles ainsi qu’une petite salle de réunion devront être conservés.
  3. Le projet devra avoir été mis en marche pour le 31 décembre 2014.
  4. Le bâtiment devra être conservé et ne subira pas de démolition majeure, tel que vu avec l’église Saint-Joseph (les vitraux de l’artiste Marcelle Ferron sont d’ailleurs un sujet abordé avec le MNBAQ).

On prend exemple sur le projet de l’église Saint-Paul-Apôtre, à Limoilou. Le recyclage de l’église en habitation s’est fait dans le respect et dans les règles de l’art. D’ailleurs, pour son expérience en rénovation et recyclage de bâtiments, Action Habitation est mandaté pour collecter les idées des citoyens et former un comité de pilotage du projet.Malgré l’annonce, les gens semblent « heureux » du dénouement des choses, sentant qu’ils ont été consultés et qu’ils sont respectés à travers la situation : l’église restera ouverte tant que la transformation ne sera pas commencée et les locataires actuels du sous-sol de l’église seront les premiers avisés par Action Habitation lorsqu’il y aura avancements.Il va de soi que la paroisse a aujourd’hui et plus que jamais besoin du soutien financier des habitants du quartier afin de continuer à vivre.L’assemblée est levée.