Les locataires paient la note

Quartier Saint-Sauveur
Vue en direction O sur le quartier Saint-Sauveur. 15 février 2013.
 Source : Le Soleil (Courrier du lecteur), Jonathan Carmichael (BAIL), 17 janvier 2013 Les locataires des quartiers centraux de Québec sont probablement les personnes les plus touchées par la hausse actuelle des taxes municipales. À la lumière des données compilées par le BAIL, on peut affirmer qu’une augmentation d’environ 10 % du compte de taxe est la norme dans les immeubles de ces locataires. Dans Limoilou et Saint-Sauveur, il est commun de croiser des majorations de 20-25 %. Dans certains cas, on dépasse même les 50 %… La méthode actuelle utilisée par la Régie du logement pour fixer le coût des loyers fait en sorte que 100 % de la variation des taxes est refilée en hausses de loyer aux locataires.Il revient donc aux locataires d’assumer les augmentations monstres. On parle ici d’une charge supplémentaire de centaines de dollars par année pour des ménages qui sont généralement à faible revenu. À Québec, ce sont les pauvres qui paient la note…