Encore un service de proximité qui s’envole !

Lettre ouverte à la Caisse Desjardins du Centre-Ville et au Mouvement Desjardins en opposition à la fermeture du Centre de services Saint-Sauveur de la Caisse populaire Desjardins du Centre-ville (Source : Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur), 23 novembre 2012 Nous sommes un organisme communautaire œuvrant dans le quartier Saint-Sauveur. En octobre dernier, nous apprenions avec surprise et désolation la fermeture du Centre de services Saint-Sauveur de la Caisse populaire du Centre-ville, pour ne maintenir que les services automatisés. Informés de cette nouvelle par une résidante du quartier Saint-Sauveur, nous apprenions aussi que l’arrêt des services au comptoir était éminent. En effet, le changement sera effectif le 31 décembre prochain, soit à peine deux mois après avoir été annoncé, par le biais d’une lettre, à une partie seulement des membres. Même si nous utilisons régulièrement les différents services aux membres, tout comme nombre de citoyens et citoyennes que nous rencontrons chaque jour, nous n’avons pas reçu d’avis de la part de la caisse elle-même.En tant que membres de ladite caisse et à titre d’organisme ayant à cœur les intérêts et la qualité de vie de la population du quartier Saint-Sauveur, nous déplorons cette décision et la manière dont elle a été prise. Nous considérons qu’il s’agit là d’une perte importante d’un service de proximité et d’un déni des valeurs que la Caisse elle-même dit promouvoir.Même sur place, au Centre de services Saint-Sauveur, il est difficile de saisir l’ampleur de ce changement. Les affiches colorées qui y ont été installées, la semaine dernière, parlent simplement de « transformation ». Au Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur, nous sommes d’avis que cette «transformation » aura des impacts négatifs majeurs sur la qualité de vie de plusieurs personnes du quartier. Les plus touchées seront celles dont la mobilité est réduite et celles dont les aptitudes rendent difficile l’utilisation des guichets automatiques ou des services en ligne. Ce sont ces gens que nous avions l’habitude de voir faire la queue au comptoir de la caisse et qui croyaient pouvoir compter sur le service offert par leur coopérative. Pourtant, en cette Année internationale des coopératives, ils n’ont pas été consultés sur l’avenir de ce service.Les caisses Desjardins se targuent d’adhérer aux principes coopératifs reconnus internationalement. Plus précisément, on nous assure que « Chaque caisse Desjardins est une coopérative de services financiers qui appartient à ses membres et fonctionne de façon démocratique, avec des objectifs et des principes coopératifs».Force est de constater, que lorsque qu’il s’agit de rationaliser l’offre de services au Centre-ville et de faire des économies, le fonctionnement démocratique est relégué au second rang. Ainsi, malgré l’importance décisive de la fermeture du Centre de services Saint-Sauveur, la décision a été prise par les membres du conseil d’administration, sans consultation de l’ensemble des membres par le biais d’une assemblée générale. Et comme si cela n’était pas suffisant, selon nos informations, la décision date de juin dernier et n’a été diffusée au « grand » public il y a quelques semaines seulement. Pourquoi cela ? Il nous semble clair que ce délai serré a pour effet de limiter la possibilité pour les membres de s’exprimer sur cet enjeu.Finalement, sachez que nous redoutons que l’on réserve au point de service de la rue Saint-Vallier le même sort qu’à la succursale Saint-Joseph. En effet, cet ancien point de services du quartier, après avoir été réduit uniquement aux services automatisés, a finalement disparu.À la lumière de ces considérations, il nous apparaît que les administrateurs et administratrices du point de services Saint-Sauveur ont oublié la devise du Mouvement Desjardins, « Coopérer pour créer l’avenir. » Avant qu’il ne soit trop tard, nous vous demandons de reconsidérer cette décision dont les impacts négatifs pour l’avenir du quartier Saint-Sauveur ne sont plus à prouver.[ En complément : La Caisse pop Desjardins de Saint-Sauveur fermera ses portes (Le Québec Express). ]