Centre de services de Saint‐Sauveur : où sont passées les valeurs

Réunis lors d’une assemblée publique le 5 décembre, plus d’une soixantaine de membres de la Caisse Desjardins du Centre-ville ainsi que des citoyens et citoyennes du quartier ont exprimé leur colère face à la fermeture prochaine du Centre de services de Saint-Sauveur.

Lors de cette assemblée organisée par le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS), les personnes présentes ont eu l’occasion d’exprimer les impacts de cette perte de service dans leur quotidien. Parmi les personnes les plus touchées, les gens ayant des difficultés avec la lecture, le calcul ou avec le passage vers les technologies subiront particulièrement le contrecoup de la fin des services au comptoir.

« Pour les faibles lecteurs, c’est parfois simplement impossible, trop complexe et très insécurisant d’utiliser les guichets automatiques. Sans parler des nombreuses personnes ayant une mobilité restreinte et pour qui la fermeture du comptoir imposera des déplacements difficiles », a expliqué Aurélie du groupe d’alphabétisation Atout-Lire, qui accompagne plusieurs résidents du quartier et qui est aussi un membre déçu de la Caisse du Centre‐ville.

Rappelons que cette dernière prévoit la fermeture du comptoir sur la rue Saint-Vallier Ouest pour ne maintenir que les guichets automatiques, dès le 31 décembre prochain. Elle justifie sa décision par la faible rentabilité, la diminution des profits et du nombre de transactions au comptoir. Elle soutient aussi que la succursale nécessiterait une mise à niveau impliquant des investissements d’environ 500 000 $ et qu’en fermant le comptoir, elle sauvera 300 000 $ par an. D’ailleurs, même si elle a informé ses membres il y quelques semaines à peine, la décision est prise depuis longtemps et le transfert déjà pratiquement achevé. Même les démarches pour la mise en vente de l’immeuble seraient entamées, nous a laissé entendre le directeur général, Monsieur Laforest lors d’une rencontre, le 27 novembre dernier.

Malgré cela, les utilisateurs et utilisatrices du Centre de services Saint-Sauveur ont affirmé leur désaccord avec cette transformation. Après une présentation de la situation faite par le CCCQSS et une période de questions et de témoignages, ils ont décidé collectivement de mener des actions dans les prochaines semaines pour le signifier. Entre autres, une pétition circule demandant à la Caisse Desjardins du Centre-ville de revoir sa décision. La manière dont la Caisse a pris cette décision, c’est-à-dire sans consulter ses membres et ensuite, la stratégie qu’elle a choisie pour leur transmettre l’information, ont aussi été dénoncées.

Au lendemain de cet exercice citoyen, le CCCQSS tient à réitérer son opposition à la transformation du point de service Saint-Sauveur. Le quartier Saint-Sauveur est appelé à se développer. Il est crucial que cela se fasse dans le respect de tous les gens du quartier et en cohérence avec les besoins qu’ils expriment.